mardi 2 juin 2009

Vive la Pentecôte !


"Si la grippe c'était gros comme une araignée, y a des cons qui en auraient chez eux dans des vivariums."
(Les nouvelles brèves de comptoir JP Gourio - page 280 - l'Enclos)


Mercredi soir, dans la soirée, ma gorge devient légèrement douloureuse... aïe ! Je connais ce symptôme, zut de zut, cela sent le virus qui s'invite juste avant un long week-end.
Le réveil jeudi le confirme, grosse fatigue, l'impression d'être gazeuse.
Vendredi je tiens à peine debout, nous n'irons pas en Alsace, je suis épuisée. J'espère que l'adage qui dit qu'un virus dure trois jours est juste.
Mes nuits sont encore moins belles que les jours... Samedi, inutile de m'exciter je suis à plat.
Oui mais samedi aussi c'est l'occasion pour JP (qui a une sainte horreur de me savoir malade et trouve toujours un truc pour reprendre la vedette) C'est l'occasion donc pour JP de se déclencher une gigantesque allergie à l'amoxicilline qu'il prend pour soigner sa borrhéliose. Il se lève tout bouffi, couvert de plaques rouges carmin. Première mesure préconisée, stopper l'antibio et prendre un antihistaminique lui dis-je !
Alors... illico presto... il prend l'antihistaminique sauf qu'en fait il reprend une dose d'antibiotique "se trompant dit-il, puisqu'il ne voit pas bien !" (non non il ne m'énerve pas !)
Il s'allonge, s'endort. Je ne sais quoi faire, appeler le centre anti-poison, le conduire aux urgences, le laisser dormir et surveiller sa respiration. Je choisis la dernière solution, je suis épuisée vous dis-je.
Courses, lessives, pain, ménage... la journée se traîne, de plus en plus gazeuse.
Mauvaise nuit, dimanche arrive, JP n'arrive plus vraiment à ouvrir les yeux, mais n'a pas récidivé ses prises intempestives de n'importe quoi.
Je me fais couler un bain, coupe l'eau une fois la baignoire pleine, Malheur ! Le tout nouveau mitigeur posé par le plombier lâche ! l'eau brûlante ne s'arrête plus il faut vite aller couper la vanne. Week end pourri ! Si je m'écoutais, j'irais me recoucher !
Qui a dit qu'un virus durait trois jours ?
Lundi, je descend en catimini pour ouvrir la vanne afin de me doucher, vite vite avant que l'infirmier quotidien n'arrive. Agréable sensation de brûlure côté gauche du pommeau et glaçée côté droit. Se sécher en vitesse, descendre deux étages pour vite refermer la vanne.
JP à les yeux rouge-brique. Je lui conseille des pipettes de serumphy. Il semble se délecter de la situation... parfois je le jetterais bien par la fenêtre ! Faire comme si l'on ne voyait rien, ne surtout pas l'encourager dans sa démonstration, l'appartement est une officine de pharmacie.
Je préfère m'attaquer à la robinetterie, vais à la boitàoutil, achète un mitigeur pas cher, et nous posons cela G. et moi, en deux temps trois mouvements.
J'aurais tout de même profité de ces trois jours pour enfin faire un peu de couture - deux petits hauts à retailler, l'un qui baillait aux aisselles, l'autre qui me sciait les avant-bras. Faire un peu de jardinage, rattraper le repassage... rien de folichon.

Ce matin j'ai encore le nez tout pelé, le rhume qui s'éternise, une fatigue récurrente.

Heureusement, dimanche je retrouverai quelques blogueurs entourant Dr CaSo, au bord du lac de Morges.

D'ici là mon virus aura choisi d'autres rivages !


20 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Quel courage ! Les courses, le repassage, les réparations et la couture.
Je crois qu'il faut être une femme pour en abattre autant tout en étant malade.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oh je ne crois pas que cela s'apparente à du courage, c'est juste que je suis la seule je crois, a être importunée par le foutoir et a avoir conscience que sans course il n'y a rien à manger. Pour la couture, il me semble que cela doit faire un mois que je me jure de m'y mettre ;)

meerkat a dit…

hebeh, bon courage pour la reprise du boulot ce matin alors. Ou peut-être y seras tu plus tranquille... ;)
Et peut-être qu'un jour arriverons à laisser en plan l'organisation ménagère.
*rumine, rumine des mauvaises pensées quant au conditionnement des sexes et du ménage*

jipes a dit…

Ah ben zut alors pour un week-end de repos c'est pas vraiment ca :o( Je te souhaite que ca aille bien mieux et que JP se remette bien.

Notre petite escapade en forêt nous a ramenée également des piqûres de tique (1 pour moi et 2 pour Joëlle)va falloir se surveiller :o(

Anne a dit…

Je ne voudrais pas être fâcheuse, mais la dernière fois que j'ai acheté un mitigeur pas cher, ça s'est mal terminé avec mon voisin !

Bon. J'espère que tu vas mieux et que l'ambiance revient à la zénitude, doucement...

Dr. CaSo a dit…

Eh ben, vous ne faites jamais les choses à moitié chez vous!

Je prends l'avion dans quelques heures et on se voit très bientôt :) Je me réjouis tellement, si tu savais :)

Grosses bises en attendant, et remets-toi bien!!! Et JP aussi, si t'arrives à ne pas le jeter par la fenêtre d'ici là ;)

IsabelleDeLyon a dit…

Hé bien, j'espère que ta semaine sera plus reposante et que ton énergie va vite revenir et pareil pour JP. Il n'y a rien de pire qu'un homme à l'agonie...

salou a dit…

Cela fait peu de temps que je te lis..
Mais où en Alsace?
J'habite "la ville du blues"..

moi l'homme étant peu bricoleur, je me débrouille..

Bon rétablissement
Salou

Pablo*NSN a dit…

Bon courage et bon rétablissement à tous les deux. Pas mal ton récit comme préambule à ma séance House de ce soir ;-)

P.S. Tu ne vas pas exporter la grippe A au Canada, j'espère ?!

P.P.S. Ça m'a toujours étonné que cette fête comporte, en français, ces deux mots à la fois, pente et côte. Et que dans mon si catholique pays ça ne se soit jamais fêté, aussi !

Beo a dit…

Pablo: tu me fais rire avec ta pente et ta côte; j'y avais jamais pensé à celle-là!

C'était férié jusqu'à la fin des années 60, début 70 il me semble au Québec. Comme quelques autres dates du calendrier catholique.

Sinon chère Valérie: je te souhaite une douce semaine, et une réussite pour éliminer ce vilain virus, pour que ce soit une belle sortie pour toi dimanche!!!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Hélas,c'est le début du mois, et un paquet d'états des lieux à faire, je ne peux y couper !

Isabelle de Lyon :D c'est cela A l'agonie !

Pablo, j'aime bien décortiquer les mots, pente-côte pourtant... je n'avais jamais fait le lien ! (tu as de la chance de voir Dr House toi !)

Salou, je suis alsacienne à la base, née à Strasbourg, puis un long passage à Mulhouse, pour revenir à Strasbourg avant de quitter définitivement la région, mais nous avons une maison aux alentours de Kaysersberg.

Meerkat, le pire c'est que lorsque j'étais au chomage je faisais TOUT et maintenant que JP est 24h/24 à la maison, eh bien je fais juste presque tout ! (rumine aussi moi !)

Anne, le mitigeur que nous avons acheté est tout de même de bonne qualité, de toute façon bien meilleur et bien plus beau que celui du plombier !

Jipes, surveille bien l'ensemble de la peau, si tu vois la moindre tache rouge, précipite toi chez le médecin.

Béo, mais tu viens dimanche c'est obligé !

Dr CaSo, moi aussi je me réjouis de te revoir :)

Beo a dit…

Bien sûr que je viens dimanche! Il faudrait un grand malheur pour que je n'y soit pas!

Olivier de Montréal a dit…

Soigne toi bien d'ici dimanche. :)

Pablo*NSN a dit…

« tu as de la chance de voir Dr House toi ! »

Valérie, d'autant plus que je découvre avec surprise qu'ici on est en train de voir des épisodes qui ont été émis aux États-Unis il y a à peine deux mois ! (on en est à l'épisode 21 de la 5 ème saison).

Valérie de Haute Savoie a dit…

Pablo arrrrêêêête de te vanter comme ça... quand je pense qu'en plus demain je loupe Desperate Housewives pour cause de bringue boulot !

Beo a dit…

Ah, ça c'est pas bien!

C'est pourquoi j'aime regarder mes épisodes sur DVD ;)

Fauvette a dit…

Si j'habitais près de chez toi, je viendrai te voir, on papoterai un peu, on rigolerai (mais oui comme des filles quoi) et ça nous ferait du bien.
Un week-end à rayer du calendrier, bien fait pour lui.
Courage Valérie.

Il y aura des jours bien meilleurs tu verras !

Alexandre a dit…

courage à toi, il y a des jours comme cela où on a qu'une seule envie, frapper dans le mur (ça doit faire mal, autant évier quand même), ou s'allonger 10 minutes, fermer les yeux et disparaître complètement, juste 10 minutes.
bises

Valérie de Haute Savoie a dit…

Fauvette, j'aimerais beaucoup pouvoir bavarder avec toi :) Il faudra que je vienne un week end à Paris non ?
Alexandre merci, là cela va nettement mieux, je respire presque normalement... ce soir bringue avec les collègues, demain humhum mauvaise journée en perspective dont je parlerai très certainement sur le blog mais pour l'instant motus

Lancelot a dit…

'changer un robinet' qui a pété en 'deux temps trois mouvements'...? Waouh quelle Femme ! La prochaine fois que ça nous arrive je te téléphone (ça nous fera un prétexte sérieux pour qu'enfin tu viennes à la maison...) parce que TiNours et moi, on a de ces souvenirs de catastrophes de plomberie... AFFREUX....