mercredi 24 juin 2009

une des raisons...

Je rêve de vacances !

Je les vis chaque instant. Lorsque je serai en vacances, je louerai un vélo, je pédalerai des heures le long des plages, j'arrêterai de manger n'importe quoi, je lirai... lorsque je serai en vacances !

En ce moment je suis la seule à travailler. Je pars le matin alors que la maison est encore endormie. JP a pris un rythme de chômeur, veillant jusqu'à point d'heure sur son ordinateur, grasse matinant sans complexe. G. s'entraîne à se destresser en jouant à Battlefield, avant l'oral de français.
Et lorsque je rentre du bureau à midi, c'est tout juste si l'on remarque mon arrivée. Heureusement que Chamade m'accueille folle de joie, à l'idée de recevoir son petit plus en thon ou en poulet.

Bref, vous l'aurez compris, mon silence bloguesque vient aussi un peu de là !

Je n'ai aucune envie de faire de cet endroit un machin où je râlerais, déverserais mes remarques aigries.

Il faut je pense, que notre nouvelle façon de vivre se mette en place. JP qui a toujours travaillé même malade, doit prendre ses marques, et moi... Mhmm... juste des vacances !

15 commentaires:

saperli a dit…

déjà, tu ne rentrais pas le midi, mais t'octroyais un peu de temps pour toi (pique-nique dans un endroit sympa par exemple), en leur laissant le soin de se préparer leur repas, non ?

saperli a dit…

oups, manque les deux premiers mots "et si"

Tili a dit…

Tu serais en droit de demander à ce que le repas soit prêt quand tu rentre et la table mise, un minumum...
Bonnes vacances, ça va arriver vite.

Pablo*NSN a dit…

Je suis bien d'accord avec Saperli et Tili :-) En tout cas, vivement les vacances !

Madeleine a dit…

Tu as les dates au moins de ces futures vacances ? ça permet de cocher un calendrier par exemple :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oui oui j'ai les dates et je coche mentalement :D

Et pour ce qui est de l'intendance, petit à petit JP prend ses marques disais-je. Il se remet à la cuisine, découvre grâce à internet des recettes, réapprend à cuisiner le riz, les légumes surgelés, à équilibrer protéïnes, légumes, céréales. Il faut aussi, je l'avoue, que j'accepte de déléguer ce que je faisais depuis des années. On va apprendre à vivre comme cela et je me remettrai alors à écrire sur mon blog autre chose que des pleurnicheries :)

Dr. CaSo a dit…

Tu as le droit d'écrire ce que tu veux sur ton blog, et on ne s'arrêtera pas de le lire pour quelques pleurnicheries ou coups de gueule de temps en temps :) J'aimerais beaucoup donner des cours de cuisine à JP, tiens, et on te préparerait de superbes petits repas et tu n'aurais plus qu'à mettre les pieds sous la table et à déguster :)

karmara a dit…

Je comprends très bien…

Beo a dit…

Je comprends aussi. D'ici les fameuses vacances; tu pourrais pique-niquer quelques midi non?

Fauvette a dit…

Oh je sens déjà pour toi les embruns de l'Ile d'Oléron, non ?

Mais oui vous allez trouver vos marques, je comprends ton aspiration au repos !
(Si je me souviens bien l'année dernière tu n'as pas pu partir...)

Allez courage Valérie.

darcy a dit…

Moi je me ferai engueuler si quand elle rentre rien n'est prêt !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Darcy, ne t'inquiètes pas je râle ;) Mais justement je ne m'aime pas dans ce rôle et c'est peut être cela en fin de compte qui me pèse le plus.

Mais à croire que le fait de l'écrire, les choses déjà s'apaisent.

J'ai passé une bien meilleure journée aujourd'hui, comme si j'avais pris du recul, réalisé que tout cela n'était pas si épouvantable après tout.

Et oui Fauvette, c'est bien à Oléron que je vais aller prendre l'air, des forces, du plaisir !

Béo, je suis tout le temps invitée au resto ces derniers temps, mais je préfère nettement les picniques, ou grignoter autour d'une table comme nous l'avons fait à Morges :D

Dr CaSo, je ne m'aime pas disais-je plus haut, lorsque je rouspète. Je me vois mégère et franchement je n'aime pas cela. Alors laisser ce genre de traces sur mon blog... Mais je réalise aussi que cela me fait parfois du bien d'évacuer.

Karmara, merci :)

jipes a dit…

Je te souhaite de bien bonnes vacances Valérie et à oute la famille d'ailleurs :o)

Ppn a dit…

Je me permets de mettre mon grain de sel parce que je suis dans la même situation que JP. Chômeuse et comme tu vois, encore sur l'ordi à minuit et demi. Et demain, je ferai la grasse mat' jusqu'à 8 heures, heure à laquelle mon homme part au travail. Et bien, je vais te dire, il y a des jours où je culpabilise à mort. Priez Pour Nous Pauvres Chômeurs...

Lancelot a dit…

Aaaah, l'île d'Oléron.... J'en ai un souvenir ébloui à cause simplement de la mer : eau à la température idéale, d'une limpidité incroyable, avec des vagues énormes mais sans violence, et qui nous berçaient avec bienveillance ce jour-là. Un de mes meilleurs souvenirs de baignade d'été, avec certaines plages de Crète.

J'aime beaucoup l'idée de Chamade qui fait des fêtes à Maman qui revient, un peu comme le fidèle labrador (dont on rêve, mais... chutt... c'est pour plus tard...)

Honnêtement, depuis le temps que je te lis, je ne crois pas t'avoir vue une seule fois pleurnicher ou récriminer. Tu n'es pas aigrie, bien au contraire. Venir sur ton blog, c'est rafraichissant (si tu ne le sais pas depuis le temps qu'on te le dit.... enfin, crotte !)