mardi 28 octobre 2008

entre deux

Je suis le cul entre deux chaises en ce moment au bureau (aux bureaux devrais-je dire). Le matin en gérance où je découvre mon nouvel horizon, l'après midi au syndic où je fais en cinq heures une journée complète. J'ai donc deux bureaux, me balade avec ma trousse, mes post-it, mon bloc note et mon mug pour mes litres de café et tisane absorbés. C'est une chance que d'avoir démarré au syndic puis de passer en gérance. J'ai une vue d'ensemble qui me donne une belle latitude. Comme j'ai de bonnes notions de comptabilité en plus, j'ai une vue d'ensemble qui me facilite les choses.

Un qui est content de mon embauche, c'est le ficus de la direction que j'ai pris sous mon aile. Il s'est couvert de jeunes pousses vert tendre.

Mais c'est très curieux de trouver la stabilité alors que tout s'écroule autour.


7 commentaires:

Beo a dit…

Bah! Moi je dirai: chacun son tour!

Maintenant le ficus et toi!

Marcus a dit…

Et bien ne le dis pas trop fort Valérie. Vivons heureux, vivons caché.

Olivier Autissier a dit…

Normalement, la stabilité est rassurante. Normalement, je dis bien, parce que fut un temps où elle m'étouffait au contraire. Et même encore parfois, il y a quelques relents de cette sensation.

Anthom a dit…

Ils sont précieux ces moments où l'on se découvre un nouvel horizon, un nouveau champ d'action; c'est alors qu'on se sent ouvert aux possibles en se disant qu'on est un petit peu maître de les réaliser. Ce sont des instants de grâce dont il faut profiter.

Jipes a dit…

C'est un peu le sentiment que j'ai aussi celui d'une chance énorme d'etre d'abord protégé quelque peu en travaillant en Suisse (bien qu'on puisse me virer du jour au lendemain) mais surtout de voir les difficultées terribles qe plein de mes concitoyens subissent et ou j'ai l'impression d'etre impuissant a enrayer la machine a broyer des vies :o(

En tous cas heureux de te savoir à l'abri !

Oxygène a dit…

Comme beo,je dirais " chacun son tour". Mais dis-moi, comment s'appelle la plante sur la photo?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oxygène Aucune idée, elles sont juste devant l'école maternelle et chaque année je me dis qu'il faudrait les photographier. Cette année je l'ai fait !

Anthom c'est exactement cela.

Olivier, je suis comme toi, la stabilité ne m'a jamais attirée, même maintenant et c'est pour cela que ce boulot me convient (pour l'instant) puisque chaque jour je découvre un nouveau truc.

Jipes, JP est comme toi en Suisse, mais je trouve que là bas la stabilité est toute relative :(