mercredi 19 mars 2008

légumes, poissons

J'ai dû lire des dizaines d'articles et livres, écouté et regardé des heures d'émissions consacrées au poids, aux régimes, aux addictions, admiré Zermati et consorts et pris des résolutions à la pelle. Depuis presque deux ans j'ai lâché la bride, je me suis autorisé à manger ce que j'aimais, j'ai appris à aimer mes rondeurs.... mais il faut me rendre à l'évidence, mes presque quarante ans de troubles alimentaires m'ont détraqué le corps et sans garde fou stricte il a pris ses aises à tel point que j'ai largement dépassé la côte d'alerte.
Je m'aime bien mais là réellement je sens que si je continue je vais perdre totalement confiance en moi.
Je connais par cœur les règles de diététique, je sais exactement ce qu'il faut faire pour perdre lentement et sûrement du poids, je sais aussi les dangers des régimes... mais je suis incapable, absolument incapable, d'être raisonnable. Je ne connais pas la satiété, si je n'ai pas des barrières infranchissables, j'engloutis sans contrôle comme si c'était mon dernier repas.
Lorsque j'ai décidé de suivre les préceptes de Zermati, je savais qu'il faudrait du temps, je pensais que petit à petit je retrouverais une alimentation équilibrée. J'ai rapidement pris des kilos, je me disais qu'à un moment cela s'arrêterait... j'ai tenu deux ans... j'ai pris deux tailles de pantalons... je continue à prendre du poids... régulièrement.
Mon tout premier régime j'avais douze, treize ans. Nous étions en vacances au bord du lac Léman. J'ai acheté un cahier sur lequel j'ai noté mes repas, jour après jour. Je comptais les cerises, les tranches de pain, les verres d'eau... je suivais les traces de ma mère. Je n'ai plus jamais arrêté d'être en conflit avec les aliments.
Lorsque j'ai entendu parlé de Zermati, je me suis dit qu'enfin j'allais trouver la paix. J'ai lu plusieurs de ses livres, j'étais pleinement d'accord avec lui. Enthousiaste, j'ai abandonné mes règles draconiennes, j'ai croqué avec délices dans les aliments interdits, j'ai jeté toutes les pilules magiques censées détruire le gras, le laid, de mon corps. J'étais libre, j'allais sans aucun doute retrouver l'équilibre, apaisée. Mais je n'ai jamais trouvé l'équilibre, et aujourd'hui je déborde, je suis lourde et il me semble même que mon cerveau s'est empâté.

Alors, après un rêve douloureux où j'expliquais à un serveur qui me tendait une assiette pleine de beurre, que je ne m'aimais plus, j'ai abandonné Zermati, j'ai retrouvé mes règles à moi... légumes, poissons, flotte...

... le tout va être de ne pas retomber dans l'excès parce que je sais que la frontière est fragile.

18 commentaires:

catherine a dit…

Je te comprends et je suis de tout cœur avec toi.

Dr. CaSo a dit…

J'ai l'impression que la prise de poids va être la maladie du siècle. Tout le monde essaye d'expliquer pourquoi on prend ce poids, mais en réalité, personne n'a LA réponse ni LA solution et la moitié de la planète perd le contrôle de côté-là pendant que l'autre moitié de la planète meurt de faim. Quel monde étrange...

Bon courage à toi!

Olivier Autissier a dit…

Je comprends et connais ça.
Bon courage :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Merci pour ces encouragements :)
Dr CaSo je me fais la même réflexion. Moi je me suis détraquée petite alors que réellement je n'avais aucun problème de poids. Mais maintenant ce qui me frappe c'est de voir à la sortir du collège beaucoup d'élèves à la limite de l'obésité. De quoi cela vient ? Chaque jour il y a une nouvelle explication mais rien qui n'arrête la progression.:(

Fafa a dit…

Tout d'abord bon courage ! Je suis aussi en plein remaniement alimentaire car je suis une grande grignoteuse. Mange bien mais sans excès pour toujours. Je n'ai que 27 ans mais c'est le deuxième remaniement que je fais !
Mais ça ne m'empêche pas d'avoir mon bout de chocolat une fois dans la semaine ;) Le truc c'est de garder une alimentation équilibrée tout le temps même après avoir maigri beaucoup.
Bizzz

Gilles Aitte a dit…

Bon courage, nous sommes dans une société schizo sur ce sujet. On nous encourage par la pub à consommer toujours plus de produits industriels qui sont globalement notoirement mauvais (trop salés, trop sucrés, trop gras) et on nous met une forte pression pour rentrer dans des canons de beauté (accentués par les retouches Photoshop...)
Dire qu'on ne sait pas d'où ça vient, c'est la confusion qu'entretiennent les géants de l'agro alimentaire. Dans les classes les plus aisées de la population le surpoids est moins fréquent (on doit rentrer dans les cas liés directement à l'hérédité et à des problèmes personnels), dans les classes les plus défavorisées, l est beaucoup plus fréquent en raison d'une alimentation de moins bonne qualité car bien manger coûte cher, de plus en plus cher. Pour regarder les étiquettes des produits que j'achète, je constate que les produits premier prix contiennent des graisses type huile de palme à outrance. Les produits frais coûtent cher. Le poids des lobbys du sucre (voir leur dernière pub) et du sel fait des ravages.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Moi c'est clair que c'est un désordre alimentaire qui a généré cela. Je fais tout nos repas y compris le pain. On a grâce à JP et G une alimentation super équilibrée d'ailleurs je suis la seule à dépasser les bornes :) - Je me souviens de mon père me disant petite "toi tu es faite pour supporter les famines" En fait j'adore manger mais je suis faite pour grignoter :(
Heureusement j'aime les légumes vraiment, le poisson aussi et je ne suis pas très attirée par les trucs sucrés.
Je me sens déjà mieux

Jipes a dit…

Je te comprends oh combien Valérie ! Je suis en plein dedans, moi aussi j'en avais marre de prendre régulièrement du poids et de soufler après 3 étages montés à pied.

Pour l'heure j'en suis à -4kgs en 8 semaines sans trop d'effort draconien. Réquilibrer les repas avec notamment des féculents à tous les repas et légumes et fruits. Je mange de tout y compris du fromage ou du chocolat et je gère les dérapages éventuels (alcool, restau, invitations) pour l'heure ca va à peu près mais ca n'est que le début je voudrais perdre 10 kilos c'est un plan de longue distance !

Moi c'est WW qui m'a aidö mais je ne sais pas si ca peux te convenir. De toute facon c'est plus facile de perdre pour les hommes que pour les femmes, apparemment la Nature a prévu que la femme ayant à mettre au monde des enfants avait une meilleure capacité à stocker :o(

Le mieux est parfois l'ennemi du Bien

Valérie de Haute Savoie a dit…

J'ai deux fois suivi WW et j'avais perdu une dizaine de kilos mais repris lentement. Là je fais un truc bien light et ensuite j'essaierai d'être raisonnable. Bon... pfff ce week end c'est Pâques en famille et ma mère va faire une fois de plus le forcing (en bonne ano qui s'ignore :))

Pablo a dit…

Ce qui est très important aussi est de brûler ce qu'on mange – et ce qu'on stocke dans notre corps –. Il faut que tu te trouves une routine, le plus agréable possible, d'exercice physique. Bon courage !! Et Joyeux Printemps !!!

Fauvette a dit…

C'est terrible de commencer un régime dès l'enfance. C'est vraiment dommage pour toi.
Je crois que maintenant tu as trouvé un peu ton équilibre non ?
En fait ce n'est pas toujours le poids qui compte non ? Mais la possibilié d'être à l'aise dans son corps, même avec soi-disant 3,4 kgs en trop !
Bon courage Valérie,
et Bon printemps comme le dit Pablo !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Fauvette c'est légèrement plus que deux trois kilos... mais j'ai retrouvé l'envie de bouger (oui oui Pablo c'est le plus important non seulement pour éliminer mais surtout pour retrouver le goût des muscles) et je me sens déjà mieux vraiment.

stella a dit…

Quand j'ai dit à mon oncologue que j'avais peur de prendre du poids avec le traitement anti-hormonal, il m'a répondu qu'au Darfour les femmes ménopausées ne grossissaient pas... que l'exemple était 'choc' mais c'était exprès pour attirer mon attention sur la responsabilité de mon alimentation en terme de prise de poids...

Hummmpfff, je reprendrai bien un peu de dessert moi finalement...

Valérie de Haute Savoie a dit…

C'est un exemple choc mais juste et je vais me le garder dans un coin de ma tête pour ce week end rempli d'oeufs en chocolat :D
Hop je file maintenant vers d'autres contrées sans internet !

zélie a dit…

Mais c'est incroyable ce que tu dis... C'est incroyable parce que moi qui adore manger, je suis très vite saturée, je regrette de ne pouvoir manger plus, mon corps dit stop, je me sens lourde. Bon, au fil des ans je grossis,mais je suis passée de maigre à même pas un peu ronde. Mais je ne sais pas pourquoi je suis comme ça. J'adore manger, mais les repas deux fois par jour m'ennuient. A quel point les rapports à la nourriture peuvent être différents selon les gens, c'est fou.

lancelot a dit…

Il y a une chose qui me gêne beaucoup dans ton billet, c'est : "il me semble même que mon cerveau s'est empâté".
En te lisant ce n'est pas l'impression que tu donnes, en tous les cas !
Et... j'hésite à t'écrire cela, c'est peut-être une bêtise que je fais, mais tant pis, je vais te le dire quand même : quand je te lisais avant, j'imaginais une fille très mince et menue ! Je te JURE.
Bon week-end de Pâques à toi, ma grande. J'espère te relire bientôt... que ce soit en rondeurs, ou fière d'avoir perdu du poids. De toute façon on t'aime, quelle que soit l'option !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Zélie, tu as de la channnnnnnnnnnnnce !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Lancelot, c'est la magie des blogs alors :)
Mon fils me dit tout de même que je ne me vois pas comme je suis, et j'aimerais le croire...