vendredi 16 novembre 2007

evasion

Mercredi je suis allée faire un tour à Annecy, tout d'abord Courier pour faire déjà un repérage pré Noël, quelques achats bouquins et les boutiques autour. Il était midi lorsque je suis allée retrouver mes anciennes collègues dans mon ancien bureau. Petit coup de blues de voir une nana à ma place, mais elle est là en stage, n'a pas du tout la même fonction que moi, je sais que de toute façon je suis là bas chez moi, et surtout que B. reste mon amie, ma confidente, ma sœur avec ce que cela comporte de tension et d'énervement parfois. Nous sommes parties toutes les deux au restaurant, mettre à plat ces derniers mois si noirs pour moi. Elle me comprend comme personne d'autre ne l'a fait jusqu'à présent, c'est impressionnant de l'entendre éclaircir mes doutes, mes angoisses. Je suis à chaque fois ébahie de l'analyse qu'elle fait de ce que je suis, de ce que je vis. C'est sans doute aussi pour cela que j'aimerais parfois l'évacuer vite fait. Je n'aime pas être à nue. C'est paradoxal d'ailleurs de tenir un blog tout en cherchant à cacher l'intime souffrance. J'ai une certaine chance, ma famille et mes amis ne sont pas des blogueurs acharnés et même si parfois je tremble un peu que le hasard d'un lien les amène ici, je suis pour l'instant assez tranquille. Mais je suis tout de même toujours sur la réserve, il est très rare et très déstabilisant pour moi de lâcher un peu la bride. Si par malheur je le fais, comme dernièrement où je n'ai pu contenir cette terreur qui m'étreint, je rassemble toute ma force pour reprendre le contrôle. Lorsque la vie est trop lourde ma meilleure thérapie est d'aller hurler ma peur et ma rage, seule au volant, roulant nul part mais sans témoin.

Après, plus tard, une fois l'orage éloigné, je peux, détachée, parler de cet anéantissement, mais seulement après l'avoir remballé jusqu'à la prochaine fois.

11 commentaires:

francoise oleron a dit…

Merci de votre visite, je vois que vous n'avez toujours pas le moral, il fait bon faire un blog, cela permet d'oublier tous nos tracas et d'échanger avec des amis et amies virtuels quelques mots et paroles, vous habitez dans une très belle région, et je vous souhaite bon courage , a bientôt de vous revoir, même sur mon autre blog

http://umeamarie.canalblog.com

Merci et amitiés

Françoise

Fauvette a dit…

Oui tu prends des risques ma belle avec ton blog ! Mais tu le sais, et t'inquiète, les gens (famille et amis, les vrais) sont souvent plus bienveillants que tu ne le penses.
Et puis, tu sais, ton blog est chouette, comment dire, il a une bonne gueule, et son contenu est chaleureux, humain, sensible, enfin tu vois !

Valérie de Haute Savoie a dit…

mais Françoise a aussi un peu raison en faisant la réflexion que je suis ENCORE le moral en berne ;)
Fauvette le jour où je vais à Paris je te ferais signe, parce que je suis loin d'être morose en vrai !

meerkat a dit…

Je ne te perçois pas du tout morose, mais pleine de vitalité. Tu as tellement su faire face, et l'on ressent si bien ton implication dans la vie. Je me dis que c'est lorsque l'on est bien vivant que l'on ressent fort les joies et les souffrances. Et j'aime vraiment te lire.
J'arrive à aborder des éléments très intimes et douloureux, le plus souvent parce que je les ai distancés et parfois parce que les écrire et les dire est comme une soupape.

Fauvette a dit…

Valérie, je ne pense pas que tu sois une personne morose, au contraire !
Je voulais dire que tu n'étais pas prête à partager ton blog avec tes ami(e)s et ta famille. Et que tu n'avais aucune obligation en ce domaine ! Et puis, si par hasard, quelqu'un le découvre, ne t'inquiète pas, ce blog est très digne de toi.
Oui, si tu viens à Paris, oui bien sûr !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Merci beaucoup Meerkat et Fauvette :)

Chicorée a dit…

l'écriture a plein de pouvoirs , on blogue parfois pour toutes ces raisons , prendre de la distance, lier, témoigner toujours avec un peu secrètement . En tout cas moi je m'y retrouve chez toi et veut bien faire partie de ce petit peuple de l'ombre qui soutient, écoute, convaint, accompagne.....A bientôt

Paqui a dit…

Bonsoir valérie,
Tu as l'air d'être quelqu'un de génial et ton blog est très beau.
tu as du me lire sur le blog de Tom je prends des nouvelles car Léo aussi va vivre tout ça. Tu est très forte et ça me remonte le moral.Merci Valérie.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Paqui je suis de tout coeur avec toi et Léo. Je vous souhaite le même avenir que G. :)

Otir a dit…

Eh bien, moi, je regrette souvent d'avoir donné l'adresse de mon blogue quand je l'ai commencé, d'abord aux gens que je connaissais.

Je croyais que c'était une bonne façon pour moi de leur donner des nouvelles de nos vies, de leur montrer quelle était vraiment, alors que très peu m'écrivaient ou prenaient de mes nouvelles, et ceux qui le faisaient, j'avais l'impression qu'ils ne se rendaient pas vraiment compte.

Le résultat ? Ils ne m'ont jamais plus donné de feed-back qu'auparavant, je veux dire avant que je n'écrive tous les jours, sauf mes parents, et c'est souvent pour critiquer ou pour s'inquiéter.

Et du coup, il y a des mille et unes choses que je n'ose pas écrire ou plus écrire. Cela me freine véritablement.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oui Otir, je te comprends et nous connaissons toutes les deux une blogueuse qui a fermé son blog et rouvert un autre qui n'est pas elle, elle le jure ! pour pouvoir reprendre un peu de liberté (du moins c'est ce qu'il m'a semblé)