jeudi 12 juillet 2007

anniversaire


Il y a 16 ans mes parents devenaient grands parents pour la troisième fois, de leur premier petit fils. Ce jour là nous ne savions pas que nous embarquions pour une histoire mouvementée et riche.
Au fond, tout au fond de moi pourtant, l'alarme avait sonné bien avant sa venue. Et, alors que mon mari me disait qu'il avait envoyé les faire-parts de naissance, résonnait en moi une phrase glaçante "Et bientôt, ceux de décès" - que j'avais mis sur le compte du fameux bébé blues qui a été l'explication, un temps, de mon angoisse diffuse et constante.
Cet enfant était né apparemment en excellente santé et affamé. Il tétait toute les demi-heures jours et nuits. J'étais épuisée mais l'endométrite qui s'était déclarée dès ma sortie de la maternité n'avait pas arrangé les choses.
Nous étions partis en Alsace rapidement, et je devais me faire examiner dans un hôpital colmarien réputé surtout pour sa pédiatrie de pointe. Je me souviens exactement du jour où, garée devant les bâtiments, j'avais hésité un instant à prendre mon bébé avec moi, et où, à nouveau la petite voix avait susurré "Attends, attends encore un peu...."
Je l'ai su quasiment dès le début de ma grossesse que mon enfant n'allait pas bien. Lors d'une séance d'analyse, alors que je m'ouvrais sur cette certitude que "quelque chose" n'allait pas, mon psy m'avait juste dit "Mais que voulez vous qu'il vous arrive de plus ?..." et bien plus tard, assise en face du professeur Gauthier qui venait de détailler la maladie de G., j'avais pensé "çà !"

6 commentaires:

meerkat a dit…

Bon anniversaire à ton fils. 16 ans, un bel âge où toute la vie s'ouvre devant lui !

dr caso a dit…

Joyeux anniversaire à G. :) Il a eu de la chance de tomber sur toi, ça y'a pas à dire :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je suis sûre, tu sais, que je suis bénie des dieux pour avoir eu de si beaux et si bons enfants :)

Fauvette a dit…

Très heureux anniversaire G. ! Du bonheur et encore du bonheur !

Hélène a dit…

Je suis la mère de Yohan Lavigne et je lance un appel à ceux qui voudraient signer la pétition pour éclaircir la mort d’un jeune homme de vingt ans. Car l’on prétend un suicide par pendaison, alors que son corps ne porte que des traces de coups. Puis sur la soit disant lettre d’Adieu, il y a une autre écriture que celle de Yohan, certifié par analyse graphologique. Et l’on a voulu faire incinérer mon fils en usurpant mon identité. Je ne veux que la vérité et si vous voulez m’aider à l’obtenir grâce à une vraie enquête, ne serait ce que pour ne pas prendre le risque de laisser des assassins en liberté, alors signez la pétition qui se trouve en bas de page ou ce lien vous amène. Il peut arriver que la confirmation de votre signature arrive dans votre boite de réception, mais dans votre courrier indésirable ou un nom similaire et vous pouvez confirmer sans souci. merci. helenebourt@hotmail.fr

Valérie de Haute Savoie a dit…

Hélène, je découvre votre histoire. Après vérification il ne s'agit pas d'un hoax et je laisse donc ce message avec le lien de votre blog : http://helenebourt.unblog.fr/