samedi 3 mars 2007

secret d'enfance



Voilà, c'est passé... Ouf !

Trois jours dans le brouillard complet, mais aujourd'hui j'ai repris vie et ce soir je regarde l'éclipse lunaire juste au dessus de la maison.

Avant hier, comme j'étais un vrai légume, envahie par la migraine, impossible de lire, de regarder la télévision, de faire un truc intéressant... alors j'ai fait du ménage. Je me suis, entre autre, attaquée au radiateur de l'entrée bourré de poussière et qui n'avait pas vu de "plumeau" depuis notre arrivée. En passant le chiffon entre les lames du radiateur, je rencontre un bout de papier que j'ai beaucoup de mal à extirper. Après plusieurs essais je sors une petite enveloppe fermée par du scotch desséché et racorni qui se décolle de lui même. Comment a-t-elle atterrit là ? Un petit avion stylisé pour tout adresse, et à l'intérieur deux lettres destinées vraisemblablement au père Noël. Même si mon fils ne se rappelle pas l'avoir écrite et "postée", le dessin ne laisse pas de doute, et cette lettre attend depuis une petite dizaine d'année cachée dans l'entrée. Je trouve cela tellement attendrissant et émouvant.

Régulièrement nous trouvons des messages qu'il a laissé lorsqu'il était plus jeune. Souvent c'est en déplaçant un meuble que l'on lit dans un coin son prénom, une date et son âge. Je me demande si son besoin de laisser des traces est lié à son démarrage de vie si chaotique.

Mais c'est peut être tout simplement le besoin que l'on a de laisser son empreinte avant de partir. Moi aussi j'ai laissé des traces de mes passages dans les appartements où j'ai vécu. Des petits messages cachés sous les lattes de plancher, des messages écrits avant de repeindre les murs. Et là maintenant, ce blog que je garde secret, attendant que quelqu'un tombe dessus par hasard.

2 commentaires:

Dr. CaSo a dit…

ouf, je t'ai enfin retrouvée :) alors, quelques commentaires: le "fil conducteur" de mon ancien blog c'était "n'importe quoi" et ça marchait très bien, alors ne te fais pas de soucis pour ça, ton blog prendra la forme qu'il prendra et c'est ça qui le rendra unique. pour les migraines, je te plains de tout mon coeur, j'en ai aussi mais des moins virulentes que les tiennes parce que je peux encore aller bosser, même si le moindre son, odeur, lumière m'agresse terriblement. tu as essayé de trouver quelque chose qui t'aiderait à les racourcir, au moins?

l'histoire des vieux messages cachés me rappelle Amélie Poulain :) Moi, je ne pense pas avoir caché quoi que ce soit parce qu'on déménageait tout le temps et on était dans des appartements où il aurait été impossible de cacher quoi que ce soit. C'est dommage, ça doit effectivement être émouvant de retrouver ainsi des bouts du passé...

Paulette a dit…

Ah mais je vais travailler malgré mes migraines..... heureusement en ce moment je travail à temps partiel et je n'ai eu qu'une journée travail-migraine !
Tu sais que je n'ai jamais vu Amélie Poulain, je ne connais donc pas cette histoire de messages cachés. Il faudra tout de même un jour que je fasse l'effort de le regarder.