jeudi 12 mars 2009

12

Tous les matins, lorsque le réveil sonne, je me dis que "là non ce n'est même pas envisageable, je vais mourir d'épuisement". Je tends le bras, attrape le téléphone que je plonge sous la couette pour ne plus l'entendre, l'éteins, et pense combien il me serait doux de replonger dans les rêves. Une, deux secondes, juste pour le plaisir de croire... et puis je me lève, cherche à tâtons mon gilet chéri, jette un œil par la fenêtre pour voir s'il pleut et toujours dans le noir je vais préparer le FK de G..
Lentement tout se met en place, je rentre sans bruit dans sa chambre, grimpe deux barreaux de l'échelle tenant d'une main la cuillère dans laquelle reposent les deux milligrammes et demi de prograf posés sur la compote, de l'autre fermement la rambarde, il se tourne légèrement sous le regard attentif de Chamade collée à son visage, ouvre la bouche, happe la cuillère, avale et aussitôt se rendort.
Et puis je me prépare mon café, débarrasse la machine, allume l'ordinateur...
Buvant par petite gorgée mon grand bol de café au lait, je parcours un à un les blogs remis à jour, la maison est encore silencieuse.

J'ai déjà oublié mon si grand désir de prolonger ma nuit, mais demain, à six heures, lorsque le réveil sonnera, je me dirais que "là non...

8 commentaires:

julio a dit…

Moi je suis de bonne humeur tout le temps, rien me peu troublé a ma gaieté matinal, moi je rigole tout le temps sais ma nature, sais drôle sue les photos sa se voie pas trop!
Je n’ai pas de réveil pour me sortir du lit ! Pour le reste sais à peu prêt pareil que toi.

Lancelot a dit…

Ah, les réveils des petits matins... Olivie Autissier avait déjà parlé des siens (avec le passage sous la douche et l'épisode du regard dans la glace en se rasant). Ce n'est pas une chaîne, mais l'idée me plait bien. Je sens que je vais m'y mettre aussi... C'est amusant, tous ces petits morceaux d'intimité éparpillés au gré des blogs.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Julio, ce n'est pas que je sois de mauvaise humeur, juste une envie folle de rester sous la couette :)
Lancelot, vas-y lance toi dans cette chaine infernale, tu verras comme ce n'est pas évident de trouver tous les jours un truc, mais c'est un bon exercice !

saperli a dit…

eh bien si je faisais comme toi, je me rendormirais non pas deux secondes mais deux heures... Je mets le réveil sur un meuble loin du lit afin d'être obligée de me lever pour lui couper le sifflet...

Beo a dit…

C'est vrai que c'est pas si évident de tenir 30 jours et je t'en admire d'autant de nous présenter à chaque jour un détail inédit des plus intéressant et varié.

Sinon: parfois je béni mes horaires de 2 jours de boulot, 1 congé, 1 boulot et 3 congés sauf que... c'est pas toujours évident de réaliser au matin si c'est vraiment un jour boulot! Mais.... les jours de congé: je reste sans le moindre remords sous la couette!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Saperli ne me donne pas de mauvaises idées :D (sans le médicament à donner à une heure précise, je crois bien que j'aurais assez tendance à prolonger chaque jour un peu plus mes lents réveils :))

Béo, des détails intéressants ? C'est gentil de m'encourager :)
J'ai travaillé aussi, il y a deux ans, deux jours puis congé et une dernière journée. Et comme toi le matin, j'avais un certain temps d'amnésie. Mais comme il y a de fameux FK, que je travaille ou non je dois me lever (quitte à me recoucher) et une fois debout j'avais le loisir de voir quel jour nous étions.

MarcelD a dit…

Je me sens con d'un coup en te lisant (je découvre peu à peu ton univers) Je râle le matin pour me sortir du lit, je me plains, je gémis. Je devrais être heureux d'avoir un job, d'être en bonne santé ainsi que mes proches.

Valérie de Haute Savoie a dit…

MarcelID On a alors des réveils difficiles tous les deux :D (ça et les acouphènes !!!!!!)

Mais sinon, franchement, ma vie est plutôt agréable, excellent boulot, fils en très bonne santé (jetouchedubois), fille parfaite :D... Le reste ce sont les aléas de la vie