mercredi 20 août 2008

de tout de rien

Je me lève, il fait nuit... nous avons basculé vers l'automne, cette nuit j'ai rêvé que nous traversions un village enneigé en partant en vacances.
Le gouvernement a décrété que cette année, les fournitures scolaires seraient moins chères que l'année dernière, alors les "journalistes" entre deux soldats morts par talibans, nous répètent en boucle cette grande nouvelle. Entre aperçu à l'écran les explications de ce miracle, Darcos le magicien, a établi une liste (est-elle distribuée à l'entrée des magasins, l'a t-on envoyée par courrier ?) toujours est-il que cette liste, si on la suit scrupuleusement, permettrait de ne dépenser QUE 190 euros. une broutille dans le budget. L'histoire ne dit pas si cette liste est la même pour des CP et des terminales. Pas grave, cette année G. redouble sa première, je n'ai pas à m'affoler, le lycée a eu la très bonne idée de choisir les mêmes livres que ceux de l'année précédente.
Hier j'ai enfin terminé de trier le tas laissé ma collègue, trouvé des factures non réglées sous une pile, vérifié dans les comptes si elles avaient été traitées (non ! aucune !) fait une déclaration de sinistre "oubliée" depuis novembre... Je ne suis là plus que pour deux mois et quelques jours, c'est mon orgueil que de vouloir laisser un souvenir positif, ensuite j'irai ailleurs, je découvrirai un nouvel environnement, de nouvelles collègues. L'intérim est fait pour moi, si seulement la recherche d'emploi était plus légère.
Hier voletait dans la cuisine, une mite ! Quelle plaie, il va falloir à nouveau nettoyer les étagères au vinaigre et savon, chercher d'où vient l'intruse.

13 commentaires:

Béatrice a dit…

La rentrée des classes, les fournitures... tout cela annonce déjà l'automne même si dehors il fait encore chaud et beau (enfin chez moi). Pour la dernière année (et ça me fait tout bizarre de dire ça) nous allons avoir la corvée "fournitures", rentrée pour la terminale, je ne sais pas si je ferai une comptabilité des frais engagés... trop déprimant. Bises

lancelot a dit…

Merci, Val, d'avoir parlé de ce sujet ici, je ne savais trop comment en faire une note sur mon blog. Moi, hier à la télé ils m'ont HORRIPILE avec ça, et surtout avec le message à lire entre les lignes "Vous voyez, quand c'est le ministère qui fixe les règles et les limites, on reste dans le cadre d'un budget raisonnable" Cocorico. Sous-entendu : si après la rentrée vous dépensez plus, ce sera la faute de ces VAMPIRES de profs qui ont tous des exigences extravagantes, vous pourrez alors déverser sur eux votre bile amère...
Du grand n'importe quoi, relayé complaisamment par les médias. Remarque, ça nous fait une petite variation dans les sujets- marronniers du moment... Cette année, ils ont greffé une branche de néflier sur l'arbre...

Jipes a dit…

Rabacher à la télé pour que les electeurs soient conscient de l'attention que nous porte le gouvernement :o( Ah la belle fumisterie....

Las mites c'est l'enfer chez nouselles avaient élues domicile dans un paquet de graine de couscous Quelle galère pour les trouver

saperli a dit…

Mais si on suit la liste exacte de certains collèges, difficile de rester dans le budget ! Car si le cahier à 3 balles est bleu avec 100 pages, ça ira pas pour le prof qui en veut un rouge avec 150 pages, ou un classeur de telle épaisseur...De quoi s'arracher les cheveux... Et on n'oublie l'augmentation du prix des cantines, des vêtements, des chaussures, etc... Enfin, le fuel baisse un peu, la cote du tsar Cosy va remonter....

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je crois que ce qui me hérisse au plus haut point, c'est cette non information. Il semble que les journalistes ne sont plus que des relais gouvernementaux. Le président dit... le journaliste répète sans aucun recul.
Les fournitures baissent un point c'est tout ! Et comme tu le dis Lancelot, si par malheur on ressortait avec une facture de plus de 190 euros, ce serait uniquement de la part de ces profs tellement goinfres, qui déjà ne font rien qu'à rien faire, font tout le temps la grève et qui en plus nous bouffent le porte monnaie. Mais demain une autre info passera en boucle, qu'importe l'info d'ailleurs, surtout que cela soit bien claquant - CHANCE un avion vient de s'écraser à Madrid... exit le porte monnaie pour une journée.

Oxygène a dit…

Valérie, je suis heureuse de retrouver ton écriture et ton bon sens politique. L'association F@mille de Fr@ance qui a publié cette "enquête" sur la baisse du prix des fournitures scolaires fait partie de ce qu'il y a de plus réac et de plus à droite dans le milieu associatif. Je n'apporte personnellement aucun crédit à ce qui me paraît être un coup de pouce au gouvernement. Quand aux mites, il y en a plein le plafond dans ma nouvelle maison. Viennent-elles des champs de canne à sucre qui nous encerclent?

LiliLajeunebergere a dit…

Désolée pour les mites, quelles plaies...
quant aux fournitures, je n'étais pas au courant (je suis un peu au fin fond de la cambrousse là) et comme toi je déplore le manque de recul des journalistes...
et 190 euros ça me fait doucement rigoler...
Les fournitures de mes enfants ont dû me coûter 20 euros... allez, 30 pour être large... Je vais rentrer au ministère de la communication moi :-)

dieudeschats a dit…

Attrapé 3 mites en quelques jours, je sais pas trop comment faire pour m'en débarrasser sans user de produits "kkbeurk" :-/

Ca vit dans les paquets de nourriture jipes ?? Je croyais qu'elles venaient de dehors, attirées par la lumière comme les autres insectes...

dieudeschats a dit…

Je viens de voir que les mites étaient de deux sortes : alimentaires (pyrales) et textiles (teignes)... je ne sais pas de quelle espèce étaient les trois miennes mais elles sont côté chambre et salle de bain plutôt que cuisine.

Pourtant j'ai des sachets de lavande dans toutes mes armoires à vêtements, et quelques plaquettes de bois de cèdre aussi (bien que je doute d'une quelconque efficacité)

Je vais quand même vérifier les réserves de farine et autre, soupir.

Folavoine a dit…

Premier commentaire sur ton blog que je lis depuis qq temps avec beaucoup de plaisir.. sans doute parce que je trouve à la lecture de tes articles beaucoup de points communs avec ce que je ressens ou ai vécu... Les journalistes et la pensée unique, par exemple :-(

Pour les mites alimentaires, c'est la plaie. Mon parcours du combattant qui permet d'éviter l'invasion après vidage du placard et inspection/jettage des produits atteints : nettoyage avec produit fait maison (vinaigre, huile essentielle de tea tree et de lavande, bicarbonate de soude), mise en bocaux de tout et plaquettes bio anti-mites à coller dans les placards.
Bon courage !

dieudeschats a dit…

Je suis tombée sur une mine d'or, tu connais peut-être déjà : le blogbio d'Anne... il y en a pour quelques heures de lecture rien que pour les commentaires sur les mites alimentaires ^^

http://blogbio.canalblog.com/archives/2005/09/05/770377.html

Valérie de Haute Savoie a dit…

Pour les mites, rien de tel que le vinaigre pour nettoyer TOUTES les étagères de la cuisine (TOUTES y compris celles tout en haut que l'on utilise jamais, dans lesquelles on n'entrepose pas de nourriture mais qui recueille le gras de la cuisine :(
Merci pour les liens qui sont toujours des mines de renseignements ;)
Bienvenue Folavoine, mais mais tu n'as pas de blog ?

Folavoine a dit…

Non, pas de blog.
Ce que le goût de l'écriture me ferait faire, la peur de l'habitude et de l'obligation me ferait le défaire... ;-)