jeudi 6 septembre 2012

Clap de fin

Voilà c'est fini, Robert remercié hier, il quittera de ce fait et son poste et mon blog.

Il est tombé des nues, en revenant de son entretien m'a foudroyé du regard "Tu vas être contente, je quitte l'agence vendredi".
Inutile de lui dire que la décision ne m'appartient pas, que je suis loin d'être la seule soulagée. Calmement, sans émotion je lui ai répondu que lui aussi devait sans doute être content, puisque à l'entendre depuis deux mois il ne trouvait guère de plaisir à ce boulot.

Lorsqu'il a été recruté mes premiers mots avaient été enthousiastes, pour lui, pour la chance qu'il avait eu en tombant là. Bonne ambiance, pas de routine, beaux locaux, super matériel, treizième mois, intéressement conséquent... Il m'avait regardé curieusement, comme s'il avait en face de lui une erreur.
Je crois bien que Robert ne tenait pas tant que ça à trouver du travail et que le hasard lui avait joué un tour lorsque la seule lettre envoyée en deux ans pour chercher un emploi avait non seulement été lue, mais qu'il avait été choisi.

Il ne lui a pas fallu longtemps pour digérer la nouvelle, quelques minutes à peine, sur son visage il ne pouvait cacher son soulagement.

Robert va retourner dans sa petite maison, avec bobonne qui bosse,  il bichonnera sa moto des heures durant et plus jamais ne bidonnera son CV, bien trop risqué.

Bon vent Robert !

23 commentaires:

Mel a dit…

Je pousse un énorme OUF de soulagement pour toi Valérie ! Si je me sentais taillée pour le job, je postulerais bien, j'adorerais t'avoir comme collègue et je sais à quel point une bonne ambiance au boulot est essentielle pour la motivation et le moral. :-)

Catherine a dit…

Voilà un problème de réglé et j'espère que le prochain essai t'apportera un/e collègue en or.

Madleine a dit…

Ah mais il a une femme ? Je le croyais célibataire !
Comme Mel je me verrais bien travailler avec toi :) Ce serait mieux qu'ici ... (je n'ose même pas raconter sur mon blog)

Marylène a dit…

Champagne!!

Dorémi a dit…

Je me demandais justement en lisant votre billet précédent s'il n'était pas en période d'essai…
C'est triste à dire, mais tant mieux pour vous !

FD a dit…

Il aura juste fait un passage éclair chez vous, mémorable néanmoins (et pour notre plus grand plaisir grâce à ta plume !)

Dr. CaSo a dit…

Ah la vache, quelle excellente nouvelle, je suis super contente pour toi :D Champagne ce soir? (Je sais, c'est pas gentil, mais visiblement même lui est plutôt content de cette décision alors c'est champagne pour tout le monde :))

PascalR a dit…

Et bah voilà! La chance que vous avez, dans ma boîte on a plein de Roberto et de Roberta depuis plus de 30 ans :o)

Calyste a dit…

On ne va pas pleurer! Et puis, ce prénom, ça commençait à m'énerver...

marieno a dit…

je commençais à me dire que Robert, il tapait sur les nerfs...

Fabulous Fabs a dit…

À la bonne heure!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mel ouh là méfie toi d'internet, je suis peut être une collègue insupportable tu sais :)

Catherine, il arrive lundi et à la moitié de l'âge de Robert :D

Madleine, sisi une femme qui lorsqu'elle appelait au bureau se faisait brutalement rembarrer :) Bon toi tu me connais certes, mais sache que je n'apporte pas de double crème au bureau alors...

Marylène, YES !

Dorémi, si et de toute façon le peu d'entrain qu'il mettait à investir son poste l'avait déjà posé sur un siège éjectable.

FD, je réalise que l'on oublie très très vite les collaborateurs qui quittent l'agence tu sais.

Dr CaSo, Oh lui est aussi heureux que nous je crois, et hier il était plus que guilleret.

PascalR mais comment faites vous alors, parce que nous, un collaborateur comme ça et tous le service est bancal.

Calyste, le père d'une collègue s'appelle comme ça et elle aussi supportait mal la comparaison. Il y a de très grands Robert aussi :D

Marieno, c'est fou d'ailleurs comme dès l'instant où l'on a su qu'il ne resterait pas comme brusquement nous avons minoré tous ses défauts, sauf l'haleine impossible à zapper.

FabulousFab Oui, nous sommes maintenant très excités de voir le nouveau lundi ;)

Nadya a dit…

Bon vent Robert ! ça me fait rire on dirait une expression

Valérie de Haute Savoie a dit…

Nadya, un bon coup de vent est également idéal pour disperser une mauvaise odeur :D

IsabelleDeLyon a dit…

Bien contente pour toi, ce Robert me fait penser au héros de la Conjuration des Imbéciles qui m'a fait mourir de rire...
Bonne rentrée

Valérie de Haute Savoie a dit…

Isabelle de Lyon, ce Robert est donc une piste pour trouver des raisons de rire. Je note merci :)

La petite poule noire a dit…

Oui, bon vent Robert !
Mais dommage, pour nous, j'avais adoré le ton de ton précédent post (que je viens de relire d'ailleurs ;)

Valérie de Haute Savoie a dit…

La petite poule noire, je ne vais, de mon côté, pas le regretter, et nul remplaçant ne pourrait d'ailleurs me le faire regretter:)
Celui qui arrive ce matin part avec un bon point dès le départ :D

laurene a dit…

j'ai aussi un robert au bureau... il a décidé (enfin) de partir à la retraite.. ouf.. sauf que.. on a aussi pire, en féminin, une catherine, qui sévit partout où elle passe.. mais qui n'est pas prête de partir à la retraite car bien plus jeune... mais plus excécrable et insupportable que rorbert...finalement on va regretter robert...

laurence a dit…

oserai-je écrire DTC Robert ? hum ? grossier mais OUI hu hu hu

Valérie de Haute Savoie a dit…

laurene, c'est terrible d'avoir un ou des mauvais collègues. Je réalise combien cela peut changer du tout au tout l'envie d'aller au bureau. J'ai cette chance d'être tombée dans une boîte où cette notion est prise en compte aussi.

laurence, pfff le mérite t-il :D

IsabelleDeLyon a dit…

En fait cet indivu donne à rire dans le livre grâce à la plume de l'auteur qui se moque de sa paresse, de son assurance. Un personnage qu'on n'aimerait vraiment pas cotoyer...
Contente de lire que tes misères quotidiennes sont terminées et que le remplaçant est juste normal...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Isabelle de Lyon, hier après avoir acheté du magnésium, je suis montée l'étage au dessus chercher ce livre. Le voilà posé sur ma table, il attend que je l'ouvre :)