lundi 18 juin 2012

Rester zen

Le recrutement a commencé, défilent des petites jeunettes, toutes mignonnes, qui seront très jolies sur la photo. Je les regarde, et doucement se dessine pour moi un avenir bien moins folichon. L'élue sera peut être tout à fait compétente, mais j'imagine mal une jeunette se coltiner les états des lieux.
Et puis... j'entends déjà l'argument massue "Vous Valérie, vous avez l'expérience des états des lieux, et à votre âge vous aurez plus d'aplomb pour vous faire respecter"
Oui... ben non ! Je n'aime pas faire ces états des lieux, pas du tout. Et j'en ai un peu assez de trembler à l'idée de me faire agresser, même si ce n'est que verbalement.
Je n'ai pas vraiment de choix. Cinquante cinq ans, un marché de l'emploi en berne, difficile de changer de boîte, de métier.
Alors, il va falloir que j'apprenne à me détacher, moins m'impliquer, pour ne pas sortir tous les soirs en bouillie.
Il va falloir que j'apprenne, j'y arriverai !

17 commentaires:

Dorémi a dit…

Que la Force soit avec vous ! :-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

C'est très gentil et je sais que ces mots me seront d'un grand réconfort.

PascalR a dit…

Yes! Avec l'âge s'opère une opération de détachement. On en prend beaucoup moins dans la figure en prenant du recul.

Valérie de Haute Savoie a dit…

PasacalR, je ne dois pas être encore assez âgée, parce qu'il faut que je déploie une énergie de fou pour arriver à être détachée. Mais c'est mon défi de ces prochains mois :)

Axel a dit…

Dans ma dernière agence immobilière, ce sont des petites jeunes filles qui font les états des lieux (les hommes s'occupent plutôt de la vente visiblement). Et pourtant ville du sud et locataires pas toujours policés dirons-nous... Je ne suis pas un bon exemple certes, mais elles m'ont paru très douces et très professionnelles à la fois, j'imagine qu'il est plus difficile de s'en prendre à elles dans ces conditions ?

Fay a dit…

Bien que différents nos challenges se ressemblent. Je suis en train de faire la même chose que toi, du moins essayer : prendre du recul pour ne pas passer la nuit en boucle à me demander si j'ai bien fait, si j'ai tout fait....

Valérie de Haute Savoie a dit…

Axel, si elle est d'accord, mais je crains qu'elle soit vite dégoûtée par ce truc ingrat hélas. Mais je vais garder cela en tête aussi, pour me donner du courage :D

marie-madeleine a dit…

Bon courage! tu connais ce livre de L Hay qui s'appelle "La force est en vous"?

marieno a dit…

la méthode Kwé dit : j'y arriverai, j'y arriverai ! Et puis, ce serait bien que les petites jeunes aient un peu de cran pour y aller aussi...bon courage, et surtout, optimisme pour faire face à tous les moments pénibles !

La petite poule noire a dit…

Au début, je me suis demandée s'il s'agissait d'un casting de mode. On les recrute pour faire bien leur boulot ou juste parce qu'elles sont photogéniques ? Ne te laisse pas faire, les tâches ingrates ne sont pas toujours pour les mêmes !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Fay, pour l'instant je dors bien, c'est l'avenir qui dira si je vais rentrer à la maison épuisée ou encore prête à profiter de ma soirée sereine. C'est ce nouveau boulot qui te stress ?

Marie-Madeleine, je ne crois pas l'avoir lu, mais pourquoi pas ;)

marieno, ce n'est pas qu'une histoire de cran, c'est usant de devoir constamment être agressé verbalement.

PPN parfois je me le demande. C'est le nouveau recruteur de la boîte qui aime bien les petites jeunettes :) - Je rue dans les brancards va, mais est ce suffisant ?

Anne a dit…

Pour désamorcer les agressions des locataires stressés tu peux toujours tenter le sourire... (Ça fonctionne avec les parents)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anne c'est naturel chez moi de toute façon. Mais cela ne suffit pas toujours, en face le sourire n'est pas systématique hélas.

laurence a dit…

Bon courage Valérie ! mais il ne faut pas tout faire non plus, question d'équilibre, je suis d'accord

Valérie de Haute Savoie a dit…

Laurence j'apprends et ce n'est pas si facile :)

Calyste a dit…

Oui, oui, on y arrive à se détacher,crois-moi, je l'ai fait. Et même pas de remords, ni de regrets.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Calyste, mais le problème c'est que j'ai la peur qui se greffe en plus, et ça j'ai du mal à faire avec.