samedi 19 novembre 2011

le petit message

Trois semaines que Samuel est en arrêt pour une tendinite opérée. Trois semaines que je me débats entre mes dossiers, les siens mal ficelés comme d'habitude, les états des lieux, les chauffages en panne, les robinets qui fuient. Trois semaines que je m'étais jurées de vivre sereinement et que j'ai effectivement réussi à vivre sans boule au ventre, sans conflit, plutôt bien.
Lundi il revient me disais-je soulagée, lundi je vais pouvoir m'attaquer au moins urgent ouf !
Et bing, le petit message s'est affiché sur mon écran, Samuel prolonge son arrêt jusqu'à fin janvier.
De mauvaises langues au bureau m'avaient prévenue, "Le connaissant il va passer des vacances de Noël chez lui tranquille va !" Et moi, inaltérable bisounours, je me disais qu'il ne pouvait pas me faire ça à moi...
Et bien si !

Mon grand chef est fâché, non pas qu'il prolonge son arrêt, mais qu'il ait menti dès le départ alors qu'il savait que de toute façon il lui faudrait plus de deux mois d'arrêt. Mais Samuel bien qu'adorable est un couard, qui n'a pas le courage d'affronter les autres. A moi il avait dit trois semaines, à mon chef deux. Et, alors que je lui affirmais qu'il était absolument impossible qu'au bout de trois semaines il soit opérationnel, il m'avait dit, les yeux un peu brouillés, que si si cela serait au maximum trois semaines.

Ce qui est rageant, c'est que si nous avions su qu'il serait absent trois mois, nous aurions envisagé les choses autrement. Il y aurait eu recrutement immédiat, je n'aurais pas été trois semaines dans la panade comme je le suis.
Hier soir donc, dans l'agence désertée, nous avons discuté mon grand chef et moi une heure durant. Un recrutement va être fait dans l'urgence, je vais mettre les bouchés doubles, je m'en sortirai.
Il n'y a pas de raison me suis-je dit, alors que les larmes cherchaient le chemin au bord des cils, que tu ne t'en sortes pas. Tu as vécu tellement pire et tu t'en es toujours sortie !

15 commentaires:

Hermione a dit…

Allez Valérie, ne fais que ce qui est possible, n'essaie pas de faire des miracles. Essaie de relativiser, ce n'est que le boulot et rien n'est ta faute dans tout cela. Ton collègue n'est pas fiable, tu le sais depuis longtemps, ce n'est pas à toi de pallier tous ses manques. Il va falloir que tu t'entraines à utiliser le mot "non" ;)

Beo a dit…

Quel comportement désagréable! J'espère que vous trouverez très rapidement quelqu'un qui saura alléger tes journées!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Hermione,j'aime malgré tout quitter mon bureau en pensant que j'ai fait le maximum. Savoir qu'un locataire dont la chaudière est en panne pourra tout de même passer le week end au chaud grâce à des radiateurs électriques que je lui aurais trouvés m'est agréable. Je sais que je chercherai toujours à faire le maximum, c'est dans ma nature :o)

Béo, ce n'est pas si simple, il est gentil de nature mais ne sait pas du tout affronter les autres. Je ne lui jette pas la pierre, c'est juste que j'aurais aimé qu'il dise dès le départ qu'il serait absent longtemps.

Beo a dit…

Oui, j'avais compris que tu étais compréhensive envers son attitude, je ne lui jette pas la pierre non plus.

C'est quand même un comportement qui ne voit pas les implications qui en découlent immanquablement pour les autres.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je crois que cela m'a effectivement beaucoup déçue, je suis toujours étonnée de cela, c'est tellement invraisemblable pour moi.

dany a dit…

Courage tu vas t'en sortir comme toujours; mais je comprends le désagréable de la sitution. Préserve toi quand même...

Dr. CaSo a dit…

Bon courage, ton grand chef a tellement de chance que tu travailles pour lui et malheureusement, il y a des Samuels partout, qui ne pensent pas aux autres quand ils prennent des décisions et qui ne se rendent pas compte du sacrifice que les gens font pour lui. Moi qui suis en plein dans la mouise de remplacements de secrétaires et dois passer des heures à faire leur travail au lieu du mien (ou à les former pour des prunes), je comprends très bien tes larmes toutes proches et je t'embrasse très très fort!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Dany j'oscille entre les tout va bien se passer, et le mon dieu deux mois d'états des lieux je tiendrai pas !

Dr CaSo voilà c'est ça : devoir faire le boulot de l'autre au détriment du sien et devoir en même temps former celui ou celle qui remplacera un temps mon collègue. Pourvu que je n'ai pas un neuneu.

FD a dit…

Tu ne peux pas être double, Valérie, tu ne peux pas intégralement remplacer une personne entière, prends soin de toi et ne tire pas trop sur la corde... Charmant ton collègue, vraiment charmant, un mec qui a l'esprit d'équipe comme on en rêve :-(

Valérie de Haute Savoie a dit…

FD je peux être double si je me fonde sur le travail fait par mon collègue, mais le problème c'est que je fais déjà double travail et du coup cela devient très lourd à porter, mais si j'en crois mon grand chef, je devrai être aidée dans quelques temps.

chrisfons a dit…

Bon courage !

dieudeschats a dit…

C'est bien que le grand chef soit conscient du problème. J'espère que vous trouverez rapidement quelqu'un de sympa et compétent pour t'épauler ! Je te fais un bisous pour te donner du courage *smack*

Valérie de Haute Savoie a dit…

Béo oui c'est bien, j'ai un chef qui est tout de même très agréable.

Merci Chrisfons.

Lancelot a dit…

Essaie de voir les choses du bon côté : Samuel va être remplacé par un sosie de George Clooney. Ou une marrante façon Florence Foresti. C'est sûr !

Dans les deux cas, professionnelement efficaces, bien sûr.

Allez, courage, ma Val. Bisous, tiens le coup !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Bon ils n'ont encore trouvé personne mais je me débrouille comme un chef et mes collègues sont supers !