vendredi 15 février 2008

Madame Simone Veil

Je me souviens de cette journée où nous nous étions arrêtés à Oradour sur Glane, il faisait tellement beau, nous marchions dans ce village, ma fille et moi, elle avait à peine cinq ans. Et là, longeant les maisons entourées de gazon si dru, si vert, je lui avais parlé de ces enfants qui n'avaient pas eu le temps de connaître vraiment leur enfance. Je lui avais parlé de ces enfants vivant là, je lui avais aussi parlé d'autres enfants qui étaient nés juifs et pour cela avaient, eux aussi, été tués. Il faisait si beau, elle courait dans les chemins, écoutait, posait quelques questions et repartait en courant si pleine de vie. Plus tard nous avions évoqué cette journée qui l'avait marquée. Elle qui avait semblé si joyeusement indifférente, se rappelait nos paroles échangées avec netteté.

Cette bruyante colère, ô combien nécessaire, qui s'élève autour de la nouvelle lubie présidentielle, m'est malgré tout douloureuse tant il me semble que ces enfants ont déjà tant donné pour avoir le droit au repos.
Mais celle froide de Simone Veil, lue sur le site de l'Express, m'a mis du baume au cœur :

A la seconde, mon sang s’est glacé".
Simone Veil, qui assistait mercredi soir au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), n’a pas de mots assez durs pour condamner la proposition de Nicolas Sarkozy de "confier la mémoire" d’un enfant français victime de la Shoah à chaque élève de CM2, dès la rentrée prochaine.


Edit du 16 février
A lire aussi sur le blog de Philippe Bilger.

5 commentaires:

anita a dit…

Merci. cela me rassure que Simone Veil puisse dire cela. Mais comment a-t-elle pu cautionner un Ministère de l'Identité Nationale?=

Valérie de Haute Savoie a dit…

Apparemment elle s'est élevée contre ce ministère - mais malgré tout elle l'a soutenu durant sa campagne et ça cela m'a déçue terriblement !

Olivier Autissier a dit…

Quand même, elle savait un minimum quel type de personnage elle soutenait en 2007 ! Ça lui va moyen maintenant de s'offusquer alors la côte est en baisse. Elle m'a terriblement déçu, et quand bien même dirait-elle encore mieux que je ne lui pardonnerais pas ce bandeau qu'elle a accepté de poser sur ses yeux. Pas elle !

Valérie de Haute Savoie a dit…

S. Veil a toujours été de droite Olivier, elle a soutenu NS comme une sorte de vengeance vis à vis de Bayrou, elle est de droite !
Cela me choque moins que les retournements de vestes de la majorité des têtes du PS.
Qu'elle prenne position aussi nettement m'a tout de même rassurée sur le genre humain voilà.

Jipes a dit…

J'ai préféré ne pas faire de note polémique sur ce sujet, c'etait trop difficille a bien expliquer mais tu l'as parfaitement fait !

Quel dommage que notre président fasse si peu de cas de l'avis d'une grande Dame comme Simone Veil, il est tellement dans la frénésie des annonces pour occulter ses échecs qu'il en vient a faire n'importe quoi :o(