lundi 25 février 2008

danser

Sophie qui s'est posée depuis peu au Chili raconte avec beaucoup de tendresse la vie de son petit garçon gourmand. Il danse tel un ourson ivre de miel lorsqu'il est heureux et bien souvent c'est sa gourmandise comblée qui en est la source.
En lisant cela je me suis rappelé ce jour où, essayant différents soutien-gorges que j'avais commandés par correspondance, devant mon psyché je tournais sur moi-même pour choisir lequel j'allais garder, lequel je renverrais. G., petit garçon jouait sur le tapis, assis dans une flaque de soleil, j'étais tout à mon choix, je ne l'ai pas vu se lever. Et soudain il était là, juste devant moi, les yeux émerveillés et tout en dansant comme Maxence il s'est mis à chanter "il en faut peu pour être heureux vraiment très peu pour être heureux" !

5 commentaires:

Sophie a dit…

Quel beau souvenir...

meerkat a dit…

Voilà à présent un jeune homme qui devrait aimer la jolie lingerie. ;-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Meerkat, en tout cas il me semble qu'il n'est pas insensible aux formes féminines :)
Sophie, tu as de la chance d'avoir ton blog qui gardera précieusement les traces de votre vie.

Jipes a dit…

C'est beau l'enfance et la complicité avec sa maman est un cadeau du ciel !

Jipes a dit…

Valérie désolé je t'ai taggué alors si tu veux te prêter au jeu ;o)